Scénarios disponibles

 - L'Immortalité ne dure qu'un Temps
Proposé le 29-09-2012 par Arentos
 - Le Prince de l'Acier
Proposé le 07-08-2012 par Arentos
 - L'oeuf
Proposé le 15-10-2008 par Lilive
 - La Dame des Monts Brumeux - Hurlant avec les loups
Proposé le 02-05-2008 par eotain
 - Diplomatie
Proposé le 24-10-2007 par Lilive
 - Poursuite vers les Monts Brumeux (Royaumes du nord - partie 2)
Proposé le 06-04-2007 par Lilive
 - La Pierre Mystérieuse (Royaumes du nord - partie 1)
Proposé le 27-12-2006 par Lilive
 - Raids contre les mines
Proposé le 03-12-2006 par Lilive

Vous devez être inscrit pour pouvoir proposer un scénario.

Aides à la création

Voici quelques conseils pour écrire un scénario de jeu de rôle.

Une intrigue prenante

Tout d'abord, il faut une trame générale, un objectif que les joueurs doivent atteindre : ce peut être un objet à trouver, un lieu à découvrir, un personnage à sauver ou une situation à débloquer. L'intrigue ne doit pas être révélée dès le début de la partie mais doit être divulguée petit à petit au cours du jeu. Cette intrigue doit pouvoir tenir en un seul paragraphe de 2 ou 3 phrases. La simplicité d'une intrigue n'est pas un défaut : en cours de partie, les joueurs ne suivant que rarement la trame que vous aviez prévue, il vous sera souvent nécessaire d'improviser pour ramener vers le fil conducteur de l'aventure. Un scénario trop complexe, en plus des phases d'improvisation, risque de vite désintéresser vos joueurs. La difficulté est souvent de justifier l'implication des personnages dans cette intrigue. C'est un point à ne pas négliger.
Prévoir des combats dans son scénario semble inévitable, car c'est un moment de tension facilement obtenu. Malgré tout, un scénario bien construit mais sans combat pourra tout autant ravir vos joueurs. D'ailleurs, un scénario sans profondeur d'intrigue qui ne tient que par une succession de combat ne sera sûrement pas celui dont vos joueurs se souviendront.

Des personnages de caractère

Votre histoire sera d'autant plus marquante si vous faites intervenir des personnages au caractère fort. Cela est vrai autant pour les rencontres amicales que vont faire les personnages que pour les ennemis qui vont se mettre en travers de leur chemin. Un bûcheron sera vite oublié, ce qui ne sera pas le cas d'un bûcheron complètement chauve qui jure tout le temps. Passer un peu de temps à décrire le physique et le comportement d'un personnage participe beaucoup à l'ambiance d'une histoire.

Une tension croissante

Débrouillez-vous pour que votre intrigue monte en tension au fur et à mesure. Même si vous commencez votre scénario par une scène forte pour impliquer rapidement les personnages (ils se font détrousser, l'auberge où ils dorment est la proie des flammes), il faut faire en sorte que le stress ne soit pas constent jusqu'à la fin du scénario (sinon vos joueurs vont devenir paranoïaques). Ménagez des scènes plus tranquilles au cours de l'histoire et faite progresser la menace entre ces moments de détente jusqu'à la scène finale.

Illustration de Vincent Hirn

Un dénouement mémorable

Le choix du lieu où se déroule la scène finale, au moment où la situation est critique, n'est pas anodin. Ce n'est pas forcément la richesse architecturale qui fera de ce lieu un endroit idéal. Jouer cette scène en plein milieu d'une étendue herbeuse à perte de vue sous un vent glacial peut tout autant marquer les esprits que le chevet d'une cathédrale. C'est surtout l'originalité du lieu où va se passer cette scène qui importe : un temple en ruine jonché de cadavres ne marquera les esprits qu'une seule fois ; si à chaque partie vous ramenez vos joueurs dans ce même lieu, il en deviendra nettement moins impressionnant. La surprise participe beaucoup à la qualité d'un dénouement.
Cette surprise, en plus de la découverte d'un lieu exceptionnel, peut également être un coup de théâtre dans l'intrigue, une révélation incroyable.